Photo d'une personne en train d'écrire l'article d'Alice Recoque. Par Pierre-Yves Beaudouin

Comment rédiger une biographie de scientifique sur Wikipédia ?

Après avoir écrit une centaine de biographies de scientifiques, des réflexes s’instaurent, on trouve des raccourcis et on note des astuces. Suite à plusieurs demande de collègues universitaires, je vous propose dans ce billet un retour d’expérience sur ma méthode, imparfaite et qui évoluera certainement au cours du temps, afin d’y piocher des idées et des pratiques qui pourraient faciliter votre travail de rédaction sur Wikipédia.

Vous connaissez le concept d’admissibilité de Wikipédia ?

Avant de vous lancer tête baissée dans la rédaction d’une biographie sur Wikipédia en français, vérifiez que votre scientifique est suffisamment notable pour avoir droit à sa biographie et listez les sources secondaires qui attestent de ladite admissibilité. En effet, une scientifique doit respecter un critère parmi la liste ci-dessous pour avoir sa biographie sur l’encyclopédie francophone :

  • Avoir été le sujet principal d’un ouvrage publié à compte d’éditeur ;
  • Être mentionnée dans une encyclopédie de référence (Dictionnaire universel des créatrices, Encyclopædia Universalis, Encyclopædia Britannica, etc.) ;
  • Avoir reçu un prix scientifique reconnu nationalement ou internationalement (prix Nobel, médaille d’or ou d’argent du CNRS, médaille Fields, prix Acfas ou une autre distinction bénéficiant d’une reconnaissance similaire) ;
  • Avoir été le sujet principal d’au moins deux articles ou émissions espacés d’au moins 24 mois dans des médias d’envergure nationale ou internationale (à vérifier via Europresse ou Google Actualités) ;
  • Être considérée comme étant à l’origine d’une théorie largement diffusée ;
  • Être considérée comme un autrice de référence dans le domaine concerné ;

Une fois ce critère coché, il faut qu’il soit étayé par une source secondaire ou tertiaire (la source parle de la personne, au contraire d’une interview) de qualité. Elles sont listées dans l’observatoire des sources de Wikipédia si vous avez un doute.

Logo noir et blanc de l'observatoire des sources, avec un "O" en forme de pupille à l'iris bleu.
Sur quels documents s’appuyer ? La communauté en propose un index.
Par Jules*, CC BY-SA 4.0.

A noter que la page du laboratoire de la chercheuse est donc une source primaire insuffisante pour prouver l’admissibilité.

Vous ne trouvez rien alors que pour vous cette scientifique est une sommité du domaine ? Félicitations ! Vous venez de dénicher une future publication à rédiger. Suivez les conseils ci-dessous et proposez à une revue scientifique votre article. Pour limiter le travail à réaliser, l’astuce est de publier en licence Creative Commons (CC-BY-SA) , pour pouvoir vous appuyer dessus lors de la rédaction de votre futur article Wikipédia.

Créer le squelette de la biographie

Le critère d’admissibilité est trouvé, accompagné de ses sources ? Il est temps de passer à la rédaction. Toutes les biographies de scientifiques ont une structure plus ou moins similaire. On peut trouver ce squelette sur Wikipédia et le résumer à deux grandes parties : la biographie et les travaux. Entre les deux on trouve un résumé qui introduit l’article et à la fin les publications, les sources, des liens externes pour aller plus loin et ce qui indexe la page, à savoir les portails et les catégories. Bien sûr, cette structure est à adapter au parcours de la personne et aux sources disponibles.

Pour ma part, je pars d’un squelette que je reprend pour chaque nouvelle page de géographe. Ci-dessous ce vilain petit wiki-code est à copier-coller dans votre future page (ou sur ce bac à sable qui n’attend que vous) où il se transforme en de magnifiques cygnes qui composeront votre future biographie :

{{Infobox Biographie2}}

== Biographie ==

== Travaux ==

== Publications ==

=== Ouvrages ===

=== Articles ===

== Références ==
<references />

== Liens externes ==
{{Liens}}

{{Portail|Géographie}}

{{CLEDETRI:}}
[[Catégorie:Géographe français]]
[[Catégorie:Géographe du XXIe siècle]]

La rédaction de l’article en pratique

A côté de ma page Wikipédia en cours d’écriture, j’ai généralement Wikidata pas très loin pour y ajouter les informations rencontrées. Ensuite, j’ai toutes mes sources affichées dans différents onglets de mon navigateur web (s’il y a beaucoup d’onglets, c’est bon signe pour la notoriété). Ces sources, je vais les éplucher minutieusement, une par une, de la plus générale à la plus spécialisée. Je commence donc par un source courte, comme un petit In memoriam ou un article de journal grand public pour peu à peu aller vers des recensions d’ouvrages ou des portails spécialisés de la recherche.

Pour chaque phrase, je source l’origine de l’information. Après le décorticage de la première source, j’ai donc généralement 42 renvois uniquement vers celle-ci. Quand une deuxième source de même qualité dit la même chose, je supprime une de ces mentions pour la remplacer par cette nouvelle source afin de diversifier l’origine des d’informations. Quand deux sources se complètent, je les cite à la suite. Et peu à peu, source après source, l’article prend forme : des sous-parties apparaissent, je déplace des sections, j’en ajoute d’autres, je reformule et je synthétise.

Le résumé introductif : un début en attente

Un article Wikipédia commence par un résumé introductif qui synthétise tout l’article. Il est donc logiquement difficile à rédiger au commencement de la page. Les sources étant dans l’article, par convention c’est donc le seule endroit de la biographie où il n’y a pas d’obligation de mentionner ses sources. Au tout début de la rédaction, je me contente d’une phrase, dont la structure très précise (rappelée ici) permet de ne pas laisser une section vide :

Martha Krug-Genthe, née en 1871 et morte en 1945, est une géographe allemande.

La section biographie : retracer le parcours

Les sources généralistes me permettent de retracer la formation et le cursus professionnel de la chercheuse. J’essaye de montrer comment la personne est devenue géographe : le milieu social de départ, d’où lui vient sa vocation et depuis quand, s’il y a eu des personnes clés ou des moments charnières, puis quelles ont été les grandes étapes qui l’ont conduites à son poste actuel. Au besoin, et uniquement quand cela permet de resituer l’environnement familial, je mentionne dans une sous-partie “vie privée” les conjoints et conjointes ainsi que les enfants qui travaillent dans le monde de la recherche. Cette section est plus présente dans les biographies de femmes que chez celles des hommes : lors de cet ajout je vais donc aussi indiquer cette information chez les hommes. Sauf s’il y a un apport d’enseignement important, par exemple l’ajout de cours de géographie de l’environnement pour la première fois dans le pays, je ne mentionne pas les TD, TP et les cours magistraux (encore moins le nombre d’heures et les dates, le CV HAL est idéal pour ça et il apparaît déjà dans les liens externes). Par contre je cite les différentes universités où elles sont passées, toujours avec des sources.

A travers cette section, je cherche à montrer la construction disciplinaire et personnelle de la scientifique… En fonction de ce que m’offrent les sources (en France par exemple : deces.match.id, ID REF, Theses.fr, BNF etc). Une fois la biographie complétée, la section sur les travaux en est la transition logique.

Expliciter les apports à la science : la partie travaux

Dans cette partie, je choisis généralement un plan chronologique : je pars du sujet de thèse (trouvable sur Theses.fr en France), puis je poursuis sur l’évolution thématique, sans oublier la potentielle Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), étape facile à identifier. En plus de la date des sources, l’évolution des titres des ouvrages ou des articles scientifiques est généralement une bonne aide. Je lis ensuite les recensions desdits ouvrages et je regarde les livres spécialisés qui mentionnent les travaux, via Isidore, Cairn (accessible via la bibliothèque de Wikipédia) ou Google books.

Image stylisé d'une chouette effraie avec des aigrettes de hiboux et une souris d'ordinateur dans le bec.
Wikipédia offre gratuitement l’accès à des publications payantes aux personnes actives sur le projet.
Par AVasanth (WMF) – CC0.

C’est pour moi la partie clé d’une biographie de scientifique et j’y accorde le plus d’attention. Je cherche à comprendre l’apport à la discipline et les méthodes utilisées, en m’appuyant au besoin par des ouvrages d’épistémologie de la discipline pour faire comprendre le contexte et les enjeux. Je me relis régulièrement en vérifiant qu’il n’y a pas (trop) de mots techniques ou qu’ils renvoient bien vers une page Wikipédia les définissant. L’article doit être accessible et compréhensible pour un jeune public, en étant progressif : du plus simple au début, au plus technique à la fin. L’avalanche de termes techniques empruntant au grec ET au latin est parfait pour une thèse, on peut les vulgariser sans perdre en qualité de discours sur Wikipédia. Le formalisme mathématique est sans doute très élégant mais le sera tout autant avec une phrase expliquant la signification de la formule.

Quand j’estime la section complète, je finis en rédigeant l’introduction de la section. Elle se compose d’une phrase générale qui permet de situer la spécialité, la problématique et le contexte des recherches avant d’annoncer de potentielles sous-parties.

Les autres sections possibles

Si la chercheuse a eu une prise de position sur la société, sur la politique ou syndicale, toujours appuyée par des sources on le rappelle, elle trouve sa place dans une partie “Engagement”. Je glisse la participation dans des revues soit en sous-partie des travaux ou dans une section “Activités éditoriales”. Les prix trouvent leur place dans une partie “Hommage et distinction” et la visibilité des travaux à travers le temps dans “Postérité”.

Publications, catégories et clé de tri et autre wikification

Je finis l’article avec une liste de ses ouvrages, lorsqu’il y en a (avec mention de la traduction en français des titres), et 5 publications parmi les plus importantes. En même temps, je vais rajouter lesdites publications en tant que sources dans d’autres pages de l’encyclopédie. Cela prépare la découvrabilité de la future biographie dans Wikipédia tout en améliorant la fiabilité des autres pages.

Il me reste à ajouter les catégories, la clé de tri pour que le classement par ordre alphabétique soit effectif, les portails, une potentielle bibliographie et un “Voir aussi” vers des biographies de scientifiques de thématiques proches. Ici encore, le squelette proposé ci-dessus par Wikipédia est un bon guide.

Je finis par une synthèse de la page dans le résumé introductif, que nous avions laissé de côté au début de l’article. Je publie mon brouillon dans l’espace principal de Wikipédia et je vais rajouter cette page dans une “déclaration” de Wikidata.

Après publication : mise en valeur de la page

Une fois la biographie publiée, je laisse reposer la page une nuit avant de la relire, l’illustrer (voire rajouter la description de l’image, souvent oubliée), reformuler des phrases et chasser les coquilles. Il arrive souvent que mon moteur de recherche fasse entre temps remonter des sites mal référencées et qui sortent à présent dans les dix premiers résultats ou dans son onglet photos. Je complète l’article avec ces nouvelles sources.

Si je tombe sur une anecdote amusante ou originale, je vais la proposer pour “Le saviez-vous” afin d’offrir une visibilité à la biographie via la page d’accueil et de bénéficier de la relecture de la communauté sur le travail réalisé.

Extrait de plusieurs anecdotes sur la Machu Pichou ou le médaka, écrites de manières concises et avec le sens de la formule.
Exemple d’anecdotes sur la page d’accueil de Wikipédia en français.
Par fr:wikipedia editors, CC BY-SA 3.0.

Je rajoute ensuite des liens internes dans les autres pages de l’encyclopédie (généralement à partir des articles de la section “Publications”). J’ajoute les portails sur la page de discussion et je vais indexer l’article sur des outils qui en font la communication au delà de l’encyclopédie.

Bilan

Ce billet vise à offrir des pistes et non à imposer une norme de travail : j’ai notamment mentionné des sources pertinentes pour le public français mais qui sont à adapter pour d’autres pays.

Rédiger une biographie de scientifique avec cette méthode me prend entre 6 à 8h de travail. Je fractionne généralement les différentes étapes : le recherche des sources, la biographie, les publications/catégories et les travaux. Il arrive même que plusieurs mois passent entre chaque section. La moyenne basse est réservée aux personnes dont je connais la thématique (cartographie par exemple). Pour les biographies où je créé moi-même des illustrations, il faut rajouter entre 1 à 3h de travail par illustration.

Image de trois cartes avec des cartogrammes du département Alsace : Dorling, Dougenik et Olson. Image en noir et blanc avec la prédominance de Strasbourg.
Voire davantage quand le logiciel n’est pas coopératif.
Par Delphine Montagne — CC BY-SA 4.0.

Enfin, Wikipédia fonctionne de manière collective : des personnes peuvent reprendre et compléter certains manques de la biographie après sa publication. L’article parfait n’existe pas !

Très connue sur Wikipédia en français, cette vidéo de l’évolution de l’article “pomme”, créé en 2002, montre le caractère collaboratif et évolutif d’une page qui à ses débuts se compose d’une simple phrase “la pomme est un fruit”.
Par Benoit Rochon, CC BY 3.0.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Delphine Montagne (22 avril 2024). Comment rédiger une biographie de scientifique sur Wikipédia ? Wikif. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w97o


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.