Comment parler de Wikipédia et des biais de genre à des scolaires ? Wikif à l’école

Parmi les publics concernés par la médiation scientifique du projet Wikif, l’un d’eux est particulier : le public scolaire. L’équipe de Wikif a été sollicitée par une équipe enseignante pour plusieurs séances sur notre thématique. L’objectif est autant de toucher un public diversifié, de participer à la diffusion des connaissances que de sensibiliser les générations futures à l’importance de la recherche.

Ce cadre a permis une collaboration avec l’école élémentaire Marie et Pierre Curie de Toulouse. Le 26 janvier 2024, Mathilde Joncheray et moi-même avons ainsi présenté à six classes de CM1 et CM2 les problématiques de l’accès à la science pour les femmes, le rôle joué par Wikipédia dans la diffusion des sciences et les biais associés, tous trois étudiés par le projet Wikif.

Wikipédia, candidat idéal pour l’éducation aux médias et à Internet

Sensibiliser un public plus jeune aux questions de biais de genre sur Wikipédia revêt un caractère crucial dans leur éducation. En effet, cela leur permet d’acquérir des compétences précieuses telles que l’analyse critique des informations disponibles en ligne et la prise de conscience des biais de genre présents non seulement sur Internet, mais également dans des sphères plus classiques de la société telles que les médias ou les discussions familiales. Cette sensibilisation vise à préparer les jeunes à naviguer dans un monde de plus en plus connecté et à développer un esprit critique face aux contenus qu’ils rencontrent. L’exemple de Wikipédia est d’autant plus pertinent au vu de la popularité de l’encyclopédie en ligne.

Photo d'un amphithéâtre aux sièges bleus où sont assis des enfants vus de dos.

Le public scolaire est souvent qualifié de “public captif” dans la mesure où il n’a pas le choix d’assister à une intervention ou à un cours donné. Par conséquent, il est impératif de veiller à ce que l’activité proposée soit la plus interactive possible afin de maintenir l’attention et l’engagement des élèves tout au long de la séance. Cette adaptation est d’autant plus cruciale lorsqu’il s’agit d’aborder des sujets sensibles ou complexes, tels que la question de la parité entre hommes et femmes.

Comment parler du biais de genre à des scolaires ?

Dans ce contexte, une simplification excessive peut facilement induire en erreur les élèves et les conduire à des interprétations erronées. L’objectif n’est pas de dénaturer le sujet en le simplifiant à l’excès, mais plutôt de le présenter de manière à ce que sa complexité soit abordée de manière graduelle et adaptée à l’âge des élèves, tout en préservant sa richesse conceptuelle. Cela implique de choisir avec soin les exemples et les analogies, de manière à illustrer les idées de manière claire.

L’intervention auprès des élèves a été réalisée à la demande des enseignants et conçue avec eux. Leurs objectifs pédagogiques articulent en effet quatre axes complémentaires : la non-parité dans le quotidien, la représentation des femmes dans les domaines scientifiques, la recherche sur Internet, et enfin l’utilisation de Wikipédia qui est au programme scolaire. Ces axes avaient pour objectif d’approfondir la compréhension des élèves sur des sujets clés liés à l’égalité des genres et à l’acquisition de compétences numériques.

Nous avons donc organisé notre présentation pour répondre à ces axes en présentant tout d’abord l’université et la recherche, puis en parlant plus spécifiquement des thèmes de recherche du projet Wikif que sont la représentation des femmes dans les domaines scientifiques, le fonctionnement de Wikipédia et enfin les biais de genre dans Wikipédia.

Des enfants en visite à l’université

L’un des objectifs de la présentation était ainsi de conduire les élèves à l’université de Toulouse-Jean-Jaurès.

Photo de l'université Toulouse-Jean-Jaurès : un grand bâtiment rectangulaire s'ouvrant sur une arche.
Entrée de l’université de Toulouse-Jean-Jaurès.
Par Traumrune, CC BY-SA 3.0

Cette séance a offert l’occasion de revenir sur les fondements de l’université, ses étudiants et étudiantes, les enseignants/enseignantes et chercheurs/chercheuses et de mettre en évidence les caractéristiques distinctives du campus Jean-Jaurès par rapport au reste du complexe universitaire toulousain. Le but était de familiariser les élèves avec ce lieu unique : il pouvait être complètement étranger pour plusieurs élèves et leur permettre de potentiellement s’y projeter dans plusieurs années.

De retour à leur école, les élèves ont posé de nombreuses questions à leurs professeures sur le fonctionnement de l’université. Ils ont notamment revu en classe le cycle d’études supérieures pour mieux comprendre son fonctionnement.

Vivre la création collective d’un article

Concernant le reste de la présentation, celle-ci était structurée autour d’un grand nombre de questions adressées aux élèves, les invitant ainsi à réfléchir, à échanger et à exprimer leurs opinions sur le sujet abordé. En outre, une activité participative a été organisée vers la fin de la présentation. Il s’agissait de la création collective d’un faux article Wikipédia. Chaque élève était encouragé à contribuer en partageant ce qu’il considérait comme un élément essentiel du sujet, que ce soit d’un point de vue scientifique, culturel ou personnel.

Photo d'un amphithéâtre aux sièges bleus où sont assis des enfants vus de dos.

Certains thèmes abordés étaient déjà familiers aux élèves de CM1 et CM2, car ils avaient été explorés avec leurs enseignants. Par exemple, le sujet des différences entre hommes et femmes dans la société avait fait l’objet de présentations et de discussions en classe, accompagnées d’enquêtes auprès des élèves pour examiner les disparités de genre dans les tâches ménagères au sein de leurs foyers.

Concernant la partie rédaction d’un article Wikipédia, l’exercice a également très bien fonctionné. Nous avons ainsi pu aborder les avantages et inconvénients d’une encyclopédie collaborative. Par exemple, certains élèves peuvent écrire des informations inexactes, tout comme on peut trouver des erreurs sur Wikipédia dues aux contributions des utilisateurs. Cependant, lorsque qu’un élève fournissait une information incorrecte, celle-ci était rapidement corrigée par ses camarades de classe. Cela nous a permis d’explorer l’idée de correction participative au sein d’une encyclopédie, de démontrer que la richesse des connaissances d’un groupe est plus importante que celle d’une personne seule, et que la rapidité d’écriture est accrue lorsque le travail est réparti.

Un public attentif et curieux

Les questions posées tout au long de la présentation ont suscité de très nombreuses interventions des élèves, et nous n’avons pas pu répondre à toutes leurs sollicitations. Cependant, cela confirme l’intérêt de ce type de dispositif de médiation, puisque les élèves semblaient ravis de l’intervention et ont été nombreuses et nombreux à participer, nous sollicitant même après sa conclusion. Leurs nombreuses interventions dénotent d’une forte prise de conscience pour certaines et certains des problématiques abordées, tandis que pour d’autres, elles semblaient correspondre à des besoins d’explicitation légitimes. Par exemple, un élève m’a demandé ce que je pensais personnellement du sujet en tant que garçon.

Perspectives

Suite à cette présentation, le partenariat avec l’école Marie et Pierre Curie doit continuer avec plusieurs interventions hebdomadaires à l’école. Il s’agit d’appuyer les enseignantes et enseignants sur les thématiques abordées lors de la présentation du 29 janvier.

Avec les CM1, nous travaillerons notamment sur la structure même d’un article Wikipédia, en leurs faisant faire leur propre page puis une page de leur classe. Avec les CM2, il s’agira d’aborder le thème des femmes scientifiques à travers l’histoire avec notamment la réalisation d’une frise chronologique. Ce sera l’objet d’un prochain billet.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nathanaël Ménétrier (8 avril 2024). Comment parler de Wikipédia et des biais de genre à des scolaires ? Wikif à l’école. Wikif. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6ka


Cette entrée a été publiée dans Remédiation, Scolaires, et marquée avec , , le par .

À propos Nathanaël Ménétrier

Je m’appelle Nathanaël Ménétrier et je suis titulaire d’un Master 2 en Médiation Scientifique, Technique et Patrimoniale. Dans le cadre de mes études, j’ai effectué un stage d’un mois avec le projet Wikif. À la suite de cette première expérience, j’ai poursuivi ce stage pendant quatre mois, de décembre 2023 à mars 2024. Au cours de ce stage chez Wikif, j’ai eu l’opportunité de réaliser plusieurs présentations du projet devant divers publics, je suis aussi d’intervenu à l’école élémentaire Marie et Pierre Curie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.