Installation pour dépouiller des documents d'archives du CNRS pour le projet sur les Femmes scientifiques et Wikipédia (WIKIF) : les dossiers d'archives, un document en cours d'analyse et un ordinateur pour saisir les résultats.

Ajouter une pièce au puzzle : visite aux archives du CNRS

La science est souvent un puzzle dont il faut dénicher et rassembler patiemment les différentes pièces pour obtenir un résultat complet. Dans le projet Wikif, obtenir la liste complète des médailles d’argent du CNRS est un exemple très parlant pour illustrer ce processus.

En novembre 2023, la liste Wikidata des personnes médaillées se compose de données publiées par les Archives du CNRS pour 1960 à 2010 (importée par nos soins), des informations disponibles sur le site internet du CNRS pour les années récentes et de noms dénichés sur le web grâce à différents documents de structures scientifiques. Ces pièces de puzzle, alias ces sources, sont renseignées dans Wikidata. Elles fournissent un inventaire à consolider, avec des intervalles de dates à préciser, des années sans information et des manques, notamment pour les années 1954 à 1960.

Les Archives du CNRS se sont organisées dans les années 70 et sont localisées à Gif-sur-Yvette. Elles font le lien avec les Archives nationales, où sont transmis les documents les plus anciens.

Il est possible de venir consulter les archives du CNRS en prenant rendez-vous. C’est ce qui a été fait tout début novembre 2023. Pour notre cas, il était intéressant de consulter les documents qui ont permis de lister les personnes médaillées de 1960 à 2010. Mais l’objectif plus large était d’explorer leur fond documentaire.

Mention de l'adresse des Archives du CNRS sur un tampon noir sur fond blanc.
Tampon des archives du CNRS, présent sur les documents archivés.
Photo : Delphine Montagne (Université de Pau/CNRS), CC BY-SA 4.0

Fouiller le passé : les trésors du service des Archives du CNRS

L’accueil de l’équipe des archives a été excellent : il avait été préparé deux cartons de documents et un certain nombre de dossiers. Après avoir présenté les différentes pièces à disposition et donné leur autorisation pour les photos qui illustrent cet article, il ne restait plus qu’à dépouiller.

Installation pour dépouiller des documents d'archives du CNRS pour le projet sur les Femmes scientifiques et Wikipédia (WIKIF) : les dossiers d'archives, un document en cours d'analyse et un ordinateur pour saisir les résultats.
Installation pour étudier les documents d’archives du CNRS
Photo : Delphine Montagne (Université de Pau/CNRS), CC BY-SA 4.0.

Éplucher les index papier des dossiers des personnels CNRS

L’un des documents les plus précieux pour trouver les médailles d’argent est l’index qui synthétise les dossiers des personnels CNRS. Les médailles sont mentionnées mais, limite rappelée par les équipes des Archives du CNRS, ce n’est pas exhaustif : quand (le terme est important) l’information est notée sur la couverture du dossier de la personne ou à l’intérieur, elle est parfois (le terme est important) retranscrite. Une absence de mention ne veut donc pas dire que la personne n’a pas eu une médaille.

Exemple d'un travail de dépouillement de documents d'archives du CNRS pour le projet sur les Femmes scientifiques et Wikipédia (WIKIF) : un dossier comprenant trois parties.
Index des dossiers des personnels CNRS.
Photo : Delphine Montagne (Université de Pau/CNRS), CC BY-SA 4.0

La date de naissance y est présente, ce qui a été mobilisé pour trouver la bonne personne sur Wikidata mais certaines personnes étant encore vivantes, elle n’a pas été ici retranscrite. Le nom marital est également noté, ce qui facilite les recherches et permet de rapidement écarter des fausses pistes dans les cas d’homonymies.

Dans cet article de blog, les mentions ont été retranscrites telles quelles. Les notes personnelles sont entre crochets italique et préfixées d’initiales, exemple : [Note DM : ].

Page blanche avec inscrit une liste de personnes. On note la mention de Suzanne Bachelard et sa médaille d'argent.
Extrait d’un index des dossiers des agents du CNRS
Photo : Delphine Montagne (Université de Pau/CNRS), CC BY-SA 4.0.

Dans le dossier 20111090 :

Nom patronymiqueNom maritalPrénomDistinction
BACHELARDSuzanneMédaille d’argent 1958
BERNASRenéMédaille de bronze 1955/Médaille d’argent 1959
BROSSELJeanMédaille d’argent 1955/Médaille d’or 1984
CHAMPOUYCLEMENTJacquelineMédaille d’argent 1971
HORNECKERGeorgesMédaille de bronze 1960
HUPPERTJosephMédaille de bronze 1960
IRIGOIN-GUICHANDUTJeanMédaille de bronze 1955
KUPKAKarelMédaille de bronze 1974
LALLIERRogerMédaille de bronze 1958
LELUBREMauriceMédaille de bronze 1955
MIALHECécileMédaille d’argent 1967
MICHEAJeanMédaille de bronze 1965
PINEAUHenriMédaille de bronze 1965
PIRENNEJacquelineMédaille d’argent 1973
ROUCHETTEJeanMédaille de bronze 1956
BALANDIERGeorgesMédaille de bronze 1956
BOUIGUERogerMédaille de bronze 1955
BOUVIERJeanMédaille de bronze [Note DM : sans date]
CRAFFEMauricetteMédaille de bronze 1971
DELEURANCEEdouardMédaille de bronze 1956
DOSSIERROIZENBrigitteMédaille de bronze 1956
Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

On note la médaille d’argent de la philosophe Suzanne Bachelard en 1958, ce qui à la date de ce blog en fait une des premières femmes à obtenir la médaille. La page Wikidata de Cécile Mialhe (née le 13/12/1917 et aujourd’hui décédée) a été créée car son nom était inconnu.

La mention de la médaille d’argent de René Bernas en 1955 permet de confirmer les informations d’une source d’un laboratoire de physique, l’IN2P3 et d’être davantage en confiance sur les autres noms mentionnés sur cette page institutionnelle.

Inscription en rouge sur fond rose "Le philosophie Gaston Bachelard 1884-1962 et sa fille Suzanne 1919-2007 vécurent dans cet immeuble à partir de 1941".
Plaque rendant hommage à Suzanne et Gaston Bachelard dans le 5e arrondissement de Paris.
Photo : Celette, CC BY-SA 4.0

Le dossier 20070296 :

Nom patronymiqueNom maritalPrénomDistinction
ADERMarieArgent 1963
ALLOITEAUJean-JacquesBronze 1958
BORATAVPertevMédaille de bronze 1972
BRUNNVanArgent 1961
DE BROGLIELouisOr 1955
DEFOS DU RAUJeanMédaille de bronze 1960
DESPLANQUESHenriMédaille de bronze 1969
DREYFUSGinetteMédaille de bronze 1959
DUBERTRETLouisArgent 1955
DUPOUYGastonOr 1957
EFTIMIUHEIMPancaArgent 1967
ELLENBERGERFrançoisMédaille de bronze 1956
EPHRUSSIBorisOr 1968
FEHRENBACHCharlesOr 1977
Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La page de la médaillée d’argent Marie Ader est créée sur Wikidata.

Louis Dubertret, géologue né en Suisse et mort aux États-Unis, est noté dans les archives comme né le 22 mars 1904 (ce qui explique que le Fichier des décès français ne le connaisse pas) : ce travail de dépouillement des archives permet de compléter et corriger sa fiche Wikidata, tout en y ajoutant bien sûr sa médaille d’argent.

Il y a, peut-être, une coquille sur le nom de “Van Brunn”, connu sous le nom de Jan/Jean Brunn et dont la date de la médaille d’argent est ici précisée.

La page du folkloriste Pertev Boratav est mise à jour de sa médaille de bronze : grâce à Wikidata cette mention fait automatiquement apparaître sa récompense dans la version russe de sa biographie. La page Wikipédia de l’historienne Ginette Dreyfus mentionnait une médaille du CNRS, elle est ici complétée avec son intitulé exact, le bronze, et sa date.

Le dossier 20070296 (partie 2 suite) comprend :

Nom patronymiqueNom maritalPrénomDistinction
GOLDMANNLucienBronze 1956
GOYONGeorgesMédaille de bronze 1958
HALPERNBernardArgent 1956, Or 1971
JACQUINOTPierreOr 1978
JACQUOTJeanArgent 1959
KASTLERAlfredOr 1964
LAPEYREHenriBronze 1956
LEDEREREdgarOr 1974
LEONPierreBronze 1955
LEROI-GOURHANAndréOr 1973
LEVI-STRAUSSClaudeOr 1967
LHOTEHenriArgent 1958
MARTINRolandOr 1981
MASDUPUYEmileMédaille de bronze 1957
Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Le pharmacologue Bernard Halpern était connu pour sa médaille d’or du CNRS, les archives viennent compléter son parcours scientifique avec l’ajout de sa médaille d’argent. Le passage sur sa page Wikipédia a également été l’occasion de corriger une erreur de balise qui le privait depuis le 19 août 2023 du résumé introductif de sa biographie.

La page Wikipédia de l’historien du théâtre Jean Jacquot reçoit sa médaille d’argent, comme celle de l’anthropologue Henri Lhote.

Le dossier 20070296 comprend (partie 3 suite) :

Nom patronymiqueNom maritalPrénomDistinction
NAVILLEPierreArgent 1956
NEELLouisOr 1965
OLERONPierreMédaille de bronze 1957
OUDINJacquesOr 1972
PARREAUXAndréMédaille de bronze 1958
PEDELABORDEPierreArgent 1959
PIANKOFFAlexandreArgent 1964
RICATTERobertMédaille de bronze 1955
RUDRAUFLucienArgent 1959
SEGUINPaulMédaille de bronze 1974
STOYANOVITCHKonstantinBronze 1965
TASSIN DE SAINT-PEREUSEMarieBronze 1972
TCHOUBARBiankaArgent 1959
THOUZELLIERChristineBronze 1965
Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La médaille d’argent du sociologue Pierre Naville, du critique d’art Lucien Rudrauf et de la chimiste Bianka Tchoubar est ajoutée sur leurs pages respectives. La date de médaille de l’archéologue Alexandre Piankoff est précisée.

La biographie du psychologue Pierre Oléron est également complétée de sa médaille de bronze.

Extraction de données en partance pour les Archives nationales

L’équipe des archives a extrait dans un Excel les noms de personnes médaillées issus d’un index en partance pour les Archives nationales. Les documents papiers n’ont donc pas été consultés.

Le dossier 20210502 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
110 BENOIT HENRI MEDAILLE DE BRONZE 1960
118 CABANNE FRANCOIS MEDAILLE DE BRONZE 1957
124 CONNES PIERRE MEDAILLE DE BRONZE 1959
127 DE LA LLOSA PEDRO MEDAILLE DE BRONZE 1957
148 GROS MARIE-CLAUDE CHAMLA MEDAILLE DE BRONZE 1960
308 SOLOMON IONEL MEDAILLE D’ARGENT 1963
338 BLUM PIERRE-ANTOINE MEDAILLE DE BRONZE 1963
411 PEREZ Y JORBA JEAN MEDAILLE DE BRONZE 1958

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Le seul médaillé d’argent de ce dossier, le physicien Ionel Solomon, a déjà toutes les mentions sur Wikipédia et Wikidata. Pour les médailles de bronze, la page Wikipédia du physicien Pierre Connes mentionnait la récompense, mais sans source (c’est à présent corrigé). Mais ni sa page Wikidata, ni celle de l’anthropologue Marie-Claude Chamla ne l’indiquaient ; leurs profils ont été complétés.

Le dossier 20130494 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
6 BENOIT HENRI MEDAILLE D’ARGENT 1961
26 DELOST PAUL MEDAILLE DE BRONZE 1955
46 HILLY JEAN MEDAILLE DE BRONZE 1957
88 PRUNIERES FRANCOISE LABEYRIE MEDAILLE DE BRONZE 1956
111 WLERICK GERARD MEDAILLE D’ARGENT 1957

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La date de la médaille d’argent d’Henri Benoit, connue entre 1960-1961, a été précisée sur Wikidata et sur la page Wikipédia de la médaille. L’astronome Gérard Wlérick est officiellement décoré sur Wikidata et Wikipédia. Le géologue Jean Hilly voit sa page complétée par une médaille de bronze.

Le dossier 20130495 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
12 BLANC ANDRE MEDAILLE DE BRONZE
27 CROUZET FRANCOIS MEDAILLE DE BRONZE 1957
31 DELOST PAUL MEDAILLE DE BRONZE 1955
43 FOUET GEORGES MEDAILLE DE BRONZE 1964
51 HADOT PIERRE MEDAILLE DE BRONZE 1960
107 SPRUYTTE FRANCOISE LEVY MEDAILLE DE BRONZE

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Parmi ces médailles de bronze, les pages des historiens François Crouzet, Georges Fouet et Pierre Hadot (également médaillé d’argent du CNRS en 1979) sont complétées. Le nom d’André Blanc compte sur Wikidata pas moins de trois homonymes de scientifiques, voire quatre en prenant plus largement les noms : sans date de naissance ou discipline, impossible de savoir qui est récompensé (vous avez le droit de prendre les paris en commentaire). Des recherches complémentaires seront à réaliser auprès des Archives du CNRS ou directement aux Archives nationales.

Le dossier 20130496 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
3 AUBERT MADELEINE HUETZ MEDAILLE DE BRONZE
17 BRUHAT YVONNE FOURES MEDAILLE DE BRONZE 1955 / MEDAILLE D’ARGENT 1956
17 BRUNET PIERRE-GEORGES MEDAILLE D’ARGENT 1960
17 CADIOT PAUL MEDAILLE DE BRONZE 1957
22 CLARION CLAIRE MEDAILLE DE BRONZE 1958
29 DELUMEAU JEAN MEDAILLE D’ARGENT 1960
56 LAFFITTE ELISABETH MEDAILLE DE BRONZE 1955
79 PINCHEMEL PHILIPPE MEDAILLE DE BRONZE 1956
91 SPENLE ANNE-MARIE ROCHEBLAVE MEDAILLE DE BRONZE 1962-1963
99 VON ELLER GERARD MEDAILLE DE BRONZE 1955

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La page Wikidata de Madeline Aubert, de la chercheuse en psychologie Anne-Marie Spenle et du géographe Philippe Pinchemel a été complétée de leur médaille de bronze. L’année de la médaille du géographe Pierre Brunet et de l’historien Jean Delumeau est précisée.

La page Wikidata d’Yvonne Choquet-Bruhat mentionne 1958 comme date de médaille d’argent, et non comme ici dans les archives 1956 : sachant qu’il peut sembler inhabituel de recevoir à une année d’intervalle une médaille de bronze et d’argent, des recherches complémentaires sont à réaliser, une erreur de lecture du dernier chiffre ne pouvant être écartée. Par contre, aucune discussion sur la date de sa médaille de bronze : elle n’était pas mentionnée sur Wikidata. A noter que dans son dossier, son nouveau nom marital n’est pas mentionné, à la différence de sa page Wikidata qui indique tous ses noms, ce qui a permis d’écarter tout doute.

Photo d'Yvonne Choquet-Bruhat en 1974 : un femme aux cheveux chatains, lunettes rondes rouges, souriante, portant un chemisier blanc et une veste écossaise grise à rayures blanches, rouges et noires.
La mathématicienne Yvonne Choquet-Bruhat, médaille d’argent du CNRS. La mention de sa médaille de bronze a été ajoutée suite à cette visite aux Archives du CNRS.
Photo de 1974 par George M. Bergman, CC BY-SA 4.0.

Le dossier 20130497 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
24 CHAPUS RENE MEDAILLE D’ARGENT 1958
30 CULIOLI ANTOINE MEDAILLE D’ARGENT 1961
31 CUVIGNY THERESE MEDAILLE DE BRONZE 1958
68 LATIERE HENRI MEDAILLE DE BRONZE 1959
72 LEDERER MICHEL MEDAILLE D’ARGENT 1958
108 SAUREL JEAN MEDAILLE DE BRONZE 1958

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La médaille d’argent du juriste René Chapus et du chimiste Michael Lederer (son nom a été visiblement francisé dans les registres du CNRS) a été intégrée à leurs pages. La date de celle du linguiste Antoine Culioli est précisée.

La médaille de bronze du physicien Jean Saurel est ajoutée à sa page.

Le dossier 20130498 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
3 ANGELIER EUGENE MEDAILLE DE BRONZE 1955
14 BOISCHOT ANDRE MEDAILLE D’ARGENT 1961
29 COURTES GEORGES MEDAILLE DE BRONZE 1960 / MEDAILLE D’ARGENT 1962
86 MORELLET DANIEL MEDAILLE DE BRONZE 1956
101 ROSEAU MAURICE MEDAILLE D’ARGENT 1955

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

La page d’Eugène Angelier a été complétée avec sa médaille de bronze. La date de la médaille d’argent d’André Boischot et de Georges Courtès (et la mention de sa médaille de bronze) est précisée. Le mathématicien Maurice Roseau est à présent médaillé sur sa page Wikidata.

Le dossier 20130499 comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
9 BERTHET GINETTE MEDAILLE DE BRONZE 1957
13 BONNETAIN LUCIEN MEDAILLE DE BRONZE 1959
53 GALLMANN ANDRE MEDAILLE DE BRONZE 1959
54 GAUDEMAR MARCEL MEDAILLE DE BRONZE 1956
56 GICQUEL NELLY JOBERT MEDAILLE DE BRONZE 1959
85 MARCHAND ANDRE MEDAILLE DE BRONZE 1957
116 ROMAIN PIERRE MEDAILLE DE BRONZE 1957

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Aucune de ces personnes n’étaient sur Wikidata.

Les dossiers suivants n’ont pas encore de référencement aux Archives nationales et portent donc des mentions différentes. Celui intitulé “naissance de 1931” comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
56 LAURENT JEAN-PIERRE Médaille de bronze 1960
79 NICOLAI ANDRE Médaille de bronze 1958

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Elle permet l’ajout de la médaille de bronze de l’économiste André Nicolaï.

Le dossier, intitulé “naissance de 1932” comporte la liste suivante :

N° d’article Nom patronymique Prénom Nom marital Observations
111 PELLETIER CLAUDE Médaille de bronze 1961
117 PROTAS JEAN Médaille de bronze 1959
127 SARDA LOUIS Médaille de bronze 1959 ?

Source : Archives du CNRS, Équipe des archives du CNRS

Aucune de ces personnes n’étaient sur Wikidata.

 Installation pour dépouiller des documents d'archives du CNRS pour le projet sur les Femmes scientifiques et Wikipédia (WIKIF) : les dossiers d'archives, un document en cours d'analyse et un ordinateur pour saisir les résultats.
Exemple de synthèse par année de médailles du CNRS.
Photo : Delphine Montagne (Université de Pau/CNRS) – CC BY-SA 4.0.

Bilan de la visite aux archives du CNRS

Des petits ajouts et quelques corrections

Ces recherches ont permis d’ajouter une quinzaine de nouveaux noms à la liste des médailles d’argent. Parmi les rares noms de femmes trouvés, deux pages Wikidata ont été créées, soit deux scientifiques aux travaux reconnus par le CNRS mais dont les noms ne sont pas passés à la postérité sur Wikidata.

Ces quinze pièces de puzzle sont bien loin des 200 ajoutées en juillet. Les sources de synthèse les plus évidentes semblent traitées. A présent, chaque nouveau nom à trouver demandera davantage d’efforts par comparaison avec ce qui a été fourni jusqu’à maintenant, d’autant plus avec les médailles les plus anciennes qui correspondent à une époque où les Archives du CNRS n’étaient pas structurées.

Même si ce n’était pas l’objectif, cette visite aux archives permet de commencer à compléter les médailles de bronze, et donc les parcours de scientifiques présents sur Wikipédia et Wikidata. Il permet aussi de rajouter des récompenses scientifiques, comme le prix Osiris de 1939 décerné à Ferdinand Lot.

Ces recherches ont enfin permis de corriger des dates de médailles imprécises, d’ajouter des références aux prix, des dates de décès et de naissance, mais aussi de faire des nettoyages cosmétiques sur les pages.

Monter sur les épaules des géants et des géantes : travailler avec Wikipédia, Wikidata et Commons

La rédaction de cet article de blog s’est faite tout en complétant en même temps Wikipédia/Wikidata dont il devient la source des différentes informations ajoutées. Grâce aux biographies réalisées par la communauté, cette méthode de travail permet de comprimer le temps entre d’une part la découverte du prix dans les registres et d’autre part les raisons qui ont conduit à cette médaille, le parcours des scientifiques et leur visage. En ce sens, l’expression “Des nains sur des épaules de géants” semble assez bien s’appliquer à ces recherches.

Cette visite a été documentée par plusieurs photos qui ont été importées sur Commons, la médiathèque de Wikipédia. Elles offrent une illustration d’un travail en sciences humaines et sociales et présentent à la communauté dont on étudie les contributions un exemple de nos méthodes. Ces clichés permettent également de soutenir le concours de photos scientifiques de Wikipédia, la Wiki science competition. Il est coordonné pour l’édition 2023 par le projet Wikifier la science dont les compétences des wikimédiens en résidence ont été plusieurs fois mobilisées par le projet Wikif.

Et maintenant ?

Le temps passé aux archives du CNRS n’a pas permis d’étudier en détails tous les documents, une nouvelle visite sera donc nécessaire.

Pour les dates de médailles imprécises, c’est aux Archives nationales qu’une consultation des documents sera indispensable avec une procédure, plus compliquée, de demande de communication de dossiers.

La chasse aux pièces de puzzle n’est donc pas terminée !

Bibliographie

Odile Welfelé, « Les archives du CNRS », La revue pour l’histoire du CNRS, 14 | 2006.

Remerciements

Merci à l’équipe Archives du CNRS pour leur accueil et la communication des différents documents et données mobilisés pour cet article de blog.



Citer ce billet
Delphine Montagne (2023, 11 décembre). Ajouter une pièce au puzzle : visite aux archives du CNRS. Wikif. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vvp5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.