Photo d'une médaille d'argent du CNRS : une médaille ronde où sont gravés sur un fond argenté les portraits de Marie Curie et Jean Perrin, surmontés de l'inscription "Centre National de la recherche scientifique".

Retour sur l’éditathon des médaillées d’argent du CNRS avec les sans pagEs

Lorsqu’un projet de recherche a pour objectif d’étudier le biais de genre, le mois de mars est bien garni. La journée internationale pour les droits des femmes nous a offert une belle visibilité avec des demandes de présentations du projet, d’interventions dans un atelier ou une table ronde. Elles sont listées dans la section agenda de ce carnet. De notre côté, nous avons également co-organisé un événement : un atelier d’édition sur Wikipédia avec les sans pagEs.

Un éditathon sans questionnement sur l’admissibilité

Pour qu’une personnalité scientifique ait le droit à sa page sur Wikipédia en français, elle doit répondre à un critère d’admissibilité, général à l’encyclopédie (difficile) ou spécifique à son domaine (plus facile). Justement, Wikif a travaillé sur l’un de ces critères, l’obtention d’une médaille d’argent du CNRS. Nous avons donc proposé de rédiger des biographies de scientifiques médaillées du CNRS pour la réunion mensuelle du groupe local de Toulouse de les sans pagEs.

Photo d'une médaille d'argent du CNRS : une médaille ronde où sont gravés sur un fond argenté les portraits de Marie Curie et Jean Perrin, surmontés de l'inscription "Centre National de la recherche scientifique".
La médaille d’argent du CNRS en 2024.
Par Mathilde Joncheray, UMR LISST, CC BY-SA.

La liste de travail de l’éditathon s’appuie en grande partie sur le travail mené lors du projet Wikif : illustration avec la photo d’une médaille que nous avons mise en Creative Commons, requêtes SPARQL rédigées pour nos études et, bien sûr, noms dénichés lors des recherches du projet avec des sources listées au passage sur Wikidata.

Une équipe de rêve

L’atelier a mobilisé un beau public : à l’équipe toulousaine habituée à ces ateliers s’est jointe Natacha Rault, directrice (venue de Suisse) de les sans pagEs, une partie de Wikif mais également deux wikimédiens en résidence qui avaient déjà activement participé à notre projet. C’est en tout dix personnes qui se sont mobilisées tout au long de l’atelier pour enrichir et créer des biographies de médaillées du CNRS.

Nous avons ouvert la séance avec une présentation du projet et de ses remédiations. Cette introduction a été une parfaite transition sur le contexte général de la séance.

Le problème des sources, un leitmotiv

Si les chercheuses médaillées ont droit de fait à une biographie sur Wikipédia, il faut des sources pour créer leur page, notamment des sources qui permettent aux personnes qui rédigent les biographies de comprendre les recherches. Or les plus anciennes sources n’ont pas été numérisées (elles sont aux archives du CNRS à Gif-sur-Yvette). Par exemple, un comparatif entre une page sans les informations de ces archives et avec (1500 octets en plus) permet de pointer leur importance dans l’explicitation de l’apport scientifique des médaillées.

Photo d'une dame en costume gris et chemise blanche, souriante et aux cheveux blonds.
La biographie de la généticienne Nicole Pasteur a été créée lors de l’atelier.
Par Jean-Louis PASTEUR, CC BY-SA 4.0,

Pour les médaillées 2024, elles n’avaient pas encore leur portrait sur le site du CNRS, une source qui est souvent le point de départ d’une telle biographie. A cette difficulté s’est ajouté la réception de ces travaux. Tous les médias ne s’étaient pas fait le relais de leurs recherches alors qu’ils leur donnent régulièrement la parole. En effet, à la date de rédaction de ce billet, 99 personnes médaillées d’argent étaient par exemple venues parler de leurs travaux sur Radio France.

Pour les personnes qui enrichissaient les articles à la taille plus modeste, le travail a été plus facile, justement grâce à la visibilité offerte par la distinction. Il pourrait être intéressant pour de futurs ateliers de faire un binôme entre une personne enrichissant la biographie et une autre personne ajoutant ses publications scientifiques comme sources d’articles généralistes.

Toutes ces problématiques étaient moins présentes pour la personne qui a travaillé sur le Wiktionnaire, le dictionnaire de Wikipédia, en ajoutant des mots épicènes.

Ce sont ainsi cinq biographies qui ont été enrichies et quatre qui ont été créées sur Wikipédia en français, une traduite vers Wikipédia en anglais et 14 entrées qui ont été ajoutées au Wiktionnaire.

Photo de Marie-Françoise André : une dame souriante aux cheveux blond cendrés courts et bouclés et avec un ensemble bleu. En arrière-plan, des paysages islandais bordés par la mer.
La biographie de la géographe Marie-Françoise André a été traduite en anglais durant l’atelier.
Par Marie-Françoise ANDRE, CC BY-SA 4.0.

Le 8 mars, objet d’attentions de la part de Wikipédia en français

Proposer un éditathon qui met à l’honneur les femmes sur Wikipédia pour le 8 mars a plusieurs précédents. La Casemate, centre de culture scientifique basé à Grenoble, en a proposé plusieurs éditions : c’est grâce à cet événement que la chimiste Bianca Tchoubar, médaillée d’argent du CNRS en 1959, a pu trouver sa place sur l’encyclopédie. Par ailleurs, un appel à création de biographies est proposé sur Le Bistro, un espace d’échange de Wikipédia, chaque 8 mars depuis 2021. En remontant plus loin, le projet Femmes de science, dont le dernier rendez-vous date de 2016, a également fait un atelier à cette occasion.

En faisant l’extraction des statistiques des biographies de géographes pour la volet analyses du projet, on note que les 8 mars, quatre biographies de femmes géographes ont été créées. Deux sont en lien avec cet événement, comme Jacqueline Bonnamour (suggestion d’article sur Le Bistro) et Ellen Mosley-Thompson (projet Les Mille Pages de traduction semi-automatique de biographies de femmes). Toutes années confondues, le mois de mars est celui où le nombre de créations de biographies de femmes géographes a été le plus élevé.

Pour plusieurs membres du projet WIKIF, c’est par un événement du 8 mars de La Casemate que s’est fait le premier contact avec Wikipédia. On espère que cet événement participera à donner à d’autres l’envie de se lancer sur l’encyclopédie !

Remerciements

Merci à l’ensemble des personnes présentes à cet atelier pour leurs contributions et à les sans pagEs pour cette collaboration ;

Merci à Hugo Lopez, wikimédien en résidence à l’URFIST Occitanie dans le cadre du projet Wikifier la science qui s’est rendu plusieurs fois disponible pour le projet Wikif et notamment pour cet atelier ;

Merci à Pierre-Yves Beaudouin, ancien wikimédien en résidence à l’URFIST Nouvelle-Aquitaine, pour ce déplacement à Toulouse ;

Merci à PAC2 pour son carnet Observable “CAT” qui a été source d’inspiration pour la partie sur Radio France.

Voir aussi

Comment préparer la liste de travail d’un éditathon Wikipédia sur des femmes scientifiques ?

Comment rédiger une biographie de scientifique sur Wikipédia ?


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Delphine Montagne (11 avril 2024). Retour sur l’éditathon des médaillées d’argent du CNRS avec les sans pagEs. Wikif. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w74l


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.